Ce que nous enseignons

À propos la Bible

La Bible est la parole infallible de Dieu et l’autorité ultime pour le salut et la vie chrétienne. ( Voir II Timothie 3:15-17.)

( Le mot infallible signifie «incapable d’avoir tort». Si quelquechose est infallible, il n’est jamais faux et ainsi il est entièrement fiable. De la même manière, le mot infallible, qui s’applique également aux Écritures, signifie «exempte d’erreurs». En bref, , la Bible n’échoue jamais.

2 Pierre 1:19 affirme que la Bible est infallible, «Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique». Pierre continue avec une description de comment les Écritures ont été adoptées.: Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière,  car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.» (2 Pierre 1:20-21).

De plus,  l’infallibilité est sous-entendue dans 2 Timothie 3:16-17, « toute Écriture est inspirée de Dieu» et a l’effet de produire des servitudes de Dieu qui sont propres à toute bonne oeuvre.» Le fait que Dieu «a inspiré» les Écritures assure que la Bible est infallible, car Dieu ne peut pas faire d’erreur.

Le fait que la Bible équipe «proprement »les servitudes de Dieu  pour l’oeuvre démontre qu’elle nous guide vers la vérité, pas vers l’erreur.

Si Dieu est infallible, alors sa Parole va être également infallible. La doctrine de l’infallibilté des Écritures est basée sur une compréhension de la perfection du caractère de Dieu. La Parole de Dieu «est parfaite, elle restaure l’âme» (Psaume 19:7) car Dieu Lui-même est parfait. Théologiquement, Dieu est Sa Parole; Son image visible, Son corps (Le Seigneur Jésus) est appelé «la parole qui  a été faite chair» (Jean 1:1,14).

Il convient de noter que la doctrine de l’infallibilité concerne uniquement les documents originaux. Les mauvaise traductions, les erreurs d’impression, les coquilles et les ajouts sont évidemment des erreurs humaines qui sont facilement détectées la plupart du temps. Cependant, ce que les ecrivains de la Bible écrivirent au départ était entièrement libre d’erreur et d’oubli, car l’Esprit supervisa leur oeuvre; Dieu est sincère et parfaitement fiable (jean 14:6; 17:3), et il en va de même pour Sa parole (Jean 17:17).

La Bible déclare la perfection complète (plutôt que de la perfection incomplète) dans Psaume 12:6; Psaume 19:7; Proverbes 30:5 et dans plusieurs d’autres endroits. Elle est factuelle et nous juge (et non vice versa), «Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.» Hebreux 4:12.

La Bible est la seule source objectif de tout ce qui Dieu nous a donné à propos de Lui-même et son plan pour l’humanité. En etant la Parole infallible de Dieu, la Bible ne peut se tromper, elle est autoritaire, fiable et suffisante pour remplir nos besoins.

À propos Dieu

Il y a un seul Dieu, qui s’est révélé comme notre Père, dans son Fils Jésus Christ comme notre Rédempteur, et comme le Saint Esprit. Jésus Chrsit est Dieu manifesté dans la chair. Il est l’Esprit Éternel qui a un corps de chair sans péchés. (Voir Deutéronome 6:4; Éphésiens 4:4-6; Colossiens 2:9; 1 Timothie 3:16)

La Bible déclare que le seul Dieu éternel et vivant est: puissance infinie, Saint en nature, et possède déité absolue et indivisible; Cet unique et véritable Dieu s’est révélé comme Père dans la création, comme Fils dans la rédemtion; et comme Saint Esprit dans la régéneration; (1 Cor. 8:6;Éph. 4:6; 2 Cor. 5:19; Joël 2:28).

Les Écritures font plus que tenter de prouver l’existence de Dieu; elles font valoir, affirment et déclarent que la connaissance de Dieu est universelle; (Romains 1:19, 21, 28, 32;2:15). Dieu est invisible, intangible, sans composants, sans corps, et donc libre de toutes limitations. Dieu est Esprit (Jean 4:24), et un esprit n’a ni chair ni os; (Luc 24:39)

 Le premier de tous les commandments est «Écoute, Israël! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel» (Marc 12:29; Deut. 6:4). «Un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.» (Éph. 4:6).

Ce seul Dieu véritable s’est manifesté dans l’Ancien Testament dans plusieurs façons et dans le Nouveau Testament comme le Fils pendant qu’Il marchait parmi l’homme; comme le Saint Esprit après l’Ascension.

À propos du péché et du salut

Tout le monde a péché et a besoin de salut. Le salut vient à travers la foi basée sur le sacrifice expiatoire de Jésus Christ; (Voir Romains 3:23-25; 6:23; Éphésiens 2:8-9).

L’expérience du salut dans le Nouveau Testament consiste de la foi en Jésus Christ, la repentance des péchés, le baptême d’eau par Immersion dans le Nom de Jésus-Christ pour le pardon des péchés, et le baptême du Saint Esprit, ce qui permet au Chrétien de vivre une vie pieuse (Voir Actes 2:36-41).

 

(Le péché est la transgression de la loi., ou des commandements de Dieu (1 Jean 3:4). La culpabilité du péché est tombée sur toute humanité depuis Adam jusqu’a maintenant (Romains 3:23). Le salaire du péché est la mort éternelle (Romains 6:23; Apocalypes 20:14) à tous ce qui refuse d’accepter le salut comme énoncé dans la Parole de Dieu.

Nous ne pouvons pas couvrir nos péchés en étant assez bien, car notre bonté pue dans les narines de Dieu (Ésaïe 64:6). Le salut est la délivrance de tout péché et impiété à travers le sang de Jésus-Chhrist. Léexpérience du salut dans du Nouveau Testament porte sur la foi en Jésus-Christ, la repentance du péché, le baptême d’eau par Immersion dans le Nom de Jésus-Christ pour le pardon des péchés, et le baptême du Saint Esprit, ce qui permet au Chrétien de vivre une vie pieuse (Actes 2:36-41)

1LA RÉPENTANCE

Le mot grec est metanoeo, ce qui veut dire littéralement «percevoir après» et signifie ainsi changer d’avis ou de mission. Dans le Nouveau Testament, ce mot indique toujours un changement pour le mieux.

  1. Alors, essentiellement, la repentance s’agit d’un changement d’avis, de coeur et de direction.
  2. De nombreuses références affirment ceci. Dieu a choisi Paul comme prédicateur aux paëns «afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu»  (Actes 26:18)
  3.  (Actes 26:20). Une des doctrines fondamentales de l’église est «le renoncement aux oeuvres mortes» (Hebreux 6: 1).
  4. Dans le contexte de la prédication biblique, alors, la repentance est de détourner de ses péchés est de tourner vers Dieu.
  5. Cependant, la plupart des passages utilisent le mot dans un contexte plus restreint pour signifier le premier pas loin du péché et vers Dieu, avant d’être baptisé et d’être rempli du don du Saint Esprit (Actes 2:38).

Dans ce sens, la repentance est une transformation radicale d’esprit, d’attitude, de conviction et de direction. C’est une action volontaire de l’homme à l’appel de Dieu. Elle désigne un virage actif, pas juste un sentiment de regret ou des excuses. Elle est plus d’une résolution ou d’une réformation; il s’agit d’une décision spirituelle et d’un changement spirituel.

  1. Avant que quelqu’un se repentisse de ses péchés, on doit comprendre qu’on est un pécheur. Jésus a dit, «Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Marc 2:17; Luc 5:32).
  2. On a tous péché, donc Jésus est venu en réalité pour le monde entier. Toutefois, sa déclaration indique qu’Il ne sauvera que ceux qui reconnaissent leurs péchés.
  3. La repentance ne peut être faite lorsque l’homme reconnaît ses péchés et accepte son besoin de Dieu.
2LE BAPTÊME D'EAU

Le baptême d’eau doit être administré par l’immersion. Paul a dit, «Nous avons donc été ensevelis avec lui [Jésus Christ] par le baptême (Romains 6:4; voir Colossiens 2:12), Jésus «sortait de l’eau» (Marc 1:10), et Philippe et l’eunuque descendirent « dans l’eau» et ils «furent sortis de l’eau» (Actes 8:38-39). La mort,  l’ensevelissement, et la résurrection de Jésus sont appliqués à nos vies lorsque nous expérimentons le salut du Nouveau Testament: Repentez-vous [ la mort au péché], et que chacun de vous soit baptisé [l’ensevelissement] au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit [la résurrection]. (Voir Actes 2:38; Romains 6:1-7; 8:2).

3LA FORMULE POUR LE BAPTÊME

La dernière commande de Jésus à Ses disciples était, « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit» (Matthieu 28:19). Nous devons remarquer qu’Il a dit nom (singulier) pas noms. Père, Fils et Saint Esprit ne sont pas des noms, mais des titres de postes occupés par Dieu. Une annonce angélique a révélé le nom de salut de Dieu dans le Nouveau Testament: «Elle enfantera un fils, tu lui donneras le nom de JÉSUS; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.» (Matthieu 1:21)

Les apôtres comprirent que Jésus était le nom à utiliser lors d’un baptême, et dès le jour de l’établissement de l’église de Dieu (le jour de Pentecôte) jusqu’à la fin de leur ministère, ils baptisaient toutes nations (les Juifs- Actes 8:16; les Gentils- Actes 19:5) au nom du Seigneur Jésus Christ.

En fait, Jésus est le seul nom donné pour notre salut. «Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.» (Actes 8:12)

4LE BAPTÊME DU SAINT ESPRIT

Il a été prophétisé par Joël (Joël 2:28-29) et Ésaïe (Ésaïe 28:11), prédit par Jean Baptiste (Matthieu 3:11), et promis par Jésus à Ses disciples (Jean 14:26; 15:16). Le Saint Esprit a été versé pour la première fois le jour de la Pentecôte sur les Juifs (Actes 2:1-4), puis sur les Samaritains (Actes 8:17), et plus tard sur les Gentils (Actes 10:44-46; 19:6). «Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera» (Actes 2:39)

 

.

5DES LANGUES

Parler en d’autres langues, selon que l’Esprit donne de s’exprimer est la manisfestation que Dieu a donné comme le témoin ou signe précis, incontestable et surnaturel du baptême du Saint Esprit (Actes 2:4; 10:46; 19:6).

Il a été prophétisé par le prophète Ésaïe comme le repos et le lieu de repos (Ésaïe 28:11-12), prédit par Jésus comme un signe qui suivra ceux qui croient l’Évangile (Marc 16:17), et expérimenté aussi bien par les Juifs  que par les Gentils. 

Le don de «divers types de langues», mentionné par Paul dans I Corinthiens 12:1-12 et concernant lequel il a donné des règles dans I Corinthiens 14:1-40, est donné pour l’édification de soi (I Corinthiens 14:4) et pour l’édification de l’église (I Corinthiens 14:27-28).

Dans les réunions d’église, le don de langues est utilisé pour donner un message public, et il est censé être interpreté. Vu que ce don peut être mal employé en public, il nécessite des règlements appropriés (I Corinthiens 14:23-28). Pas tous les croyants exercent le don de langues, ce qui est différent des langues données par Dieu comme le signe initial du baptême du Saint Esprit.

Paul a dit, «N’empêchez pas de parler en langues» (I Corinthiens 14:39 et « Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous;» (I Corinthiens 14:18) Qui ose enseigner ou prêcher autrement?

Parler en langues signifie parler miraculeusement dans une langue inconnue au locuteur, selon que l’Esprit donne de s’exprimer. Les langues peuvent être classifiées dans deux manières, selon leur fonction: (1) parler en langues comme la première preuve du baptême du Saint Esprit et (2) le don des langues comme mentionné dans I Corinthiens.

À propos de la vie chrétienne

En tant que Chrétiens, on est censés aimer Dieu et les autres personnes. Nous devrions vivre une vie saine tant intérieurement qu’ extérieurement, et adorer Dieu avec joie. Les dons surnaturels du Saint Esprit, y compris la guérisson, sont pour l’église aujourd’hui. (Voir Marc 12:28-31; II Corinthiens 7:1; Hébreux 12:14; I Corinthiens 12:8-10)

LA SAINTÉTÉ

Après être sauvés de nos péchés, nous sommes commandés, «Va, et ne pèche plus» (Jean 8:11).

 

Dieu nous a ordonnés de vivre dans le siècle actuel selon la sagesse, la justice et la piété (Tite 2:12) et Il nous a avertis que sans la sanctification,  personne ne verra le Seigneur (Hébreux 12:14).

Nous devrons offrir notre corps comme un sacrifice saint à Dieu (Romains 12:1), nous purifier de toute souillure de la chair et de l’esprit (II Corinthiens 7:1), et nous séparer de toute mondanité (Jacques 4:4).

Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur? (I Pierre 4:18).

Personne ne peut vivre une vie saine par sa propre force, mais uniquement à travers le Saint Esprit. «Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous» (Actes 1:8)

À propos du futur

Jésus-Christ reviendra pour prendre Son église. Ça va être la dernière résurrection et le dernier jugement. Les justes hériteront la vie éternelle, et les injustes la mort éternelle. (Voir I Thessaloniciens 4:16-17; Apocalypse 20:11-15.)

(LA SECONDE VENUE DE JÉSUS-CHRIST)

Jésus-Christ reviendra à la terre sous une forme corporelle, comme Il est parti (Actes 1:11). 

Il prendra un peuple saint (Sa mariée, Son église) qui a accepté le salut à travers Son sang, par la naissance de l’eau et de l’Esprit, et qui restera fidèle jusqu’à sa venue.

«Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur» (1 Thessaloniciens 4:16-17).

«L‘une sera prise et l’autre laissée» (Luc 17:36). Seront-nous prêts ?

Les signes de Sa venue sont partout. Les jours de péril sont là effectivement, avec des formes de divinité vides de la puissance de Dieu; une société et des politiques corrumpues; et les coeurs des gens remplis d’orgueil, de blasphèmes, d’impiété, d’amour du mal, et d’amour du plaisir (II Timothie 3:1-13). Ces choses, conjointement avec les multitudes qui courent ici et là, l’augmentation de la connaissance (Daniel 12:4), la persécution des Juifs et leur retour en Palestine (Luc 21:24), et les multiples d’autres choses sont des signes précurseurs que la venue de Jésus-Christ s’approche. Des guerres, des bruits de guerres, des famines, des tremblements de terres, des orages, des inondations, des nations en détresse, la perplexité, et les hommes rendant l’âme de terreur sonnent l’alarme solennelle que la venue de Jésus est proche (Matthieu 24:6; Luc 21:25-28).

LA RÉSURRECTION

Il y aura une résurrection de tous les morts, des injustes et des justes.

 « Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement» (Jean 5:28-29).

«Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. … La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; » (Apocalypse 20:12-13) (Voir également Daniel 12:2; I Corinthiens 15: 13-23.)

LE JUGEMENT

«Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement» (Hébreux 9:27). Pour cette raison, il y aura une résurrection pour tout le monde. « Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps» (II Corinthiens 5:10). Le destin éternel de chaque âme sera déterminée par un Dieu juste qui connaît les secrets de tous nos coeurs. « Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde…Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges… Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle» (Matthieu 25:32-34, 41, 46).

 

 

À propos de l'Évangile

L’Évangile qui sauve est la bonne nouvelle que Jésus est mort pour nos péchés, a été enseveli et a réssucité. Nous obéissons l’Évangile (II Thessaloniciens 1:8; I Pierre 4:17) par la répentance (la mort au péché), le baptême d’eau au nom de Jésus-Christ (l’ensevelissement), et le baptême du Saint Esprit avec les signes initiaux de parler en langues comme l’Esprit donne de s’exprimer (la résurrection. (Voir I Corinthiens 15:1-4; Actes 2:4, 37-39; Romains 6:3-4;)